dimanche 10 novembre 2019

Igor Nazarenko répond à nos questions... (partie 3)

Cette interview d'Igor Nazarenko a été réalisée à l'attention des membres francophones par Pauline Lebon, responsable de zone géographique. 
M. Nazarenko autorise sa publication sur le blog : https://socialnewlife.blogspot.com/


Venons-en à l'actualité. Que pensez-vous du Libra de Facebook dont on ne sait plus s'il verra le jour ?

Vous voulez parler de la grande pièce de théâtre que Facebook et le gouvernement américain nous jouent ? (Eclat de rire). Je vais vous donner mon point de vue. Pensez-vous que le gouvernement américain ne savait pas ce que Zuckerberg voulait faire ? Pensez-vous que Zuckerberg n'en avait pas parlé en haut lieu, au besoin par l'intermédiaire de connaissances ? Quelle meilleure publicité que de passer un oral devant le congrès ? Le Libra devrait être indexé pour partie sur le Dollar, l'Euro et le Yen, voire même le Yuan. Disons sur un panier de devises. A quoi cela servira-t-il ? Une crypto indexée sur la valeur de devises sur-endettées... En plus, cela existe
déjà ! Le Thether et l'USD Coin (USDC) sont des cryptos indexées sur le Dollar. Le seul intérêt, c'est une éventuelle absence de traçabilité. Ce sera le point sur lequel Zuckerberg cédera au gouvernement américain, et le Libra pourra sortir avec un excellent coup de pub ! Traçable, indexé sur la monnaie de pays fortement endettés... Quel intérêt ? Et si Zuckerberg ne cède pas sur le point de la traçabilité, alors le Libra ne sortira jamais.

Vos Dollars et vos Euros ne sont plus à vous. Ils sont à l'Etat. Allez donc retirer
10 000 dollars en cash de votre compte bancaire, vous allez voir les questions. Et pourquoi ? Et pour qui ? Et pour quoi faire ? Et des déclarations administratives à signer. Pourtant, c'est censé être votre argent, votre propriété, non ? Vous n'êtes plus propriétaire, ni libre d'utiliser vos Dollars ou vos Euros, et ce n'est pas le Libra qui vous rendra cette liberté et cette propriété...

Vous savez, Zuckerberg a réussi sa vie, sa carrière et il a fait fortune. Il fait partie de l'élite. Alors, pourquoi prendrait-il le risque de tout perdre en venant marcher sur les plates-bandes du gouvernement de son pays ?

Si le Libra venait à sortir, vous en achèteriez ?

Non ! En plus, je n'ai pas de compte Facebook.

Et la crypto-monnaie de Telegram, qui doit s'appeler le Gram, qu'en pensez-vous ?

Ah là, c'est autre chose ! Là, c'est du sérieux, là, c'est du très fort ! Le gouvernement américain ne visait pas Zuckerberg mais Telegram. Alors, il a lancé une pierre sur Zuckerberg pour qu'elle rebondisse sur le dos de Telegram. Et maintenant, c'est la SEC américaine qui saisit la justice. Preuve qu'ils ont peur, mais si vous voulez mon avis, ils se mettent une balle dans le pied. Ils contestent la légalité du pool d'investisseurs américains qui a financé le développement de cette crypto. Ils paniquent.

Pourquoi une balle dans le pied ? Juridiquement, c'est défendable...

Mais parce que les USA sont en train de s'exclure du marché des monnaies décentralisées ! Au lieu d'aller de l'avant, ils déclarent la guerre à ceux qui sont à la pointe. Et d'autres vont en profiter, j'y reviendrai.
Je vais vous expliquer mon point de vue. Je connais les frères Durov (NLDR, les fondateurs de Telegram et de sa future monnaie le Gram), et en plus, j'ai deux amis qui travaillent pour eux et qui sont proches d'eux professionnellement. Soyons clair, pour moi, Pavel Durov est un génie aidé par un frère que je qualifierai d'esprit scientifique supérieur. A eux deux, ils forment un duo d'une complémentarité redoutable et géniale. Pavel est né businessman, et en plus, c'est un stratège digne du KGB (intellectuellement, bien sûr). Il a cela en lui (même Poutine a été piégé en voulant interdire Telegram... c'est dire !), et Nikolai est un scientifique mathématicien de haut niveau ! Ils ont avancé, cachés derrière Zuckerberg, et si le tour de table d'investisseurs du Libra n'est pas encore pleinement et définitivement bouclé (beaucoup d'entreprises ont donné un accord de principe, mais n'ont pas versé un cent), le leur est terminé, l'argent a été versé, et le travail beaucoup avancé ! Une blockchain de nouvelle génération ! Là-dessus les USA sortent le marteau. La SEC attaque Telegram en justice en affirmant que ce tour de table est illégal pour les investisseurs américains et demande l'interdiction de cette monnaie (le Gram) sur le territoire américain. C'est perdu d'avance.

En voici les différentes raisons. Je ne trahis aucun secret en disant cela car tout a déjà fuité en haut lieu.

Pavel Durov a, dans un premier temps, annoncé le report de la sortie du Gram en avril 2020 (c'est dire à quel point il était prêt à sortir dès octobre 2019) en indiquant que cela lui laissait du temps pour préparer sa défense contre l'action en justice de la SEC américaine. En réalité, il est en train de prendre contact avec des investisseurs chinois pour remplacer les investisseurs américains qu'il remboursera dès que les Chinois auront investi. Et il se présentera alors devant la justice américaine sans aucun risque juridique important puisqu'il aura remboursé les investisseurs américains dès la signification de l'illégalité demandée par la SEC ! Par risque important, j'entends le mandat d'arrêt international pour lui et pour le Gram, l'interdiction de l'utiliser. Pavel Durov est redoutable d'intelligence stratégique. Quelle conséquence a tout cela ? le Gram sortira et les bénéfices, les dividendes iront chez les Chinois plutôt que chez les Américains.Comment les USA, pays de l'initiative libérale ont pu se mettre une telle balle dans le pied ? Ce n'est plus une balle, c'est un obus !

Ensuite, le Gram sera intraçable. Déjà Telegram est intraçable, il fonctionne sur un système comparable à TOR, mais encore plus ingénieux et sécurisé. Alors, imaginez leur monnaie... Comment savoir qui l'utilisera aux USA ? L'interdiction (si elle a lieu) sera une blague. Pavel Durov est aussi malin que son frère peut avoir l'esprit mathématique.

Vous semblez admirer Pavel Durov ?

Oh oui, j'admire les gens brillants. C'est la jeune génération. Et en plus, avec son frère, c'est un duo d'une grande complémentarité.

Et puis Pavel Durov, il ne parle jamais de lui, ne se met jamais en avant, il ne se met jamais en spectacle sur les réseaux sociaux, ni dans les médias. Et je ne vise pas Zuckerberg en disant cela ! (Eclat de rire). Pavel Durov, c'est la discrétion, la stratégie, l'intelligence. On ne l'entend pas, on ne le voit pas, mais il travaille, il réfléchit, et croyez-moi, il réfléchit vite et bien ! Je ne sais même pas si ceux qui vont me lire connaissaient son nom avant que je n'en parle... Comme quoi, ce n'est pas la présence sur les réseaux sociaux qui sont gage de réussite. Question à ceux qui me lisent : soyez objectif : vous connaissiez Zuckerberg, n'est-ce pas ? Et Pavel Durov, vous connaissiez ? Pourtant, il dirige une entreprise de 200 millions de clients. Allez le contacter sur Linkedin ou Facebook... (éclat de rire). Quant à son frère, il est discret comme un fantôme (rires). Si vous souhaitez avoir une vie privée, allez plutôt voir chez Durov que chez Zuckerberg.

Si le Gram venait à sortir, vous en achèteriez ?

Peut-être même que j'en ai déjà acheté... (éclat de rire)

C'est possible ?

Il y a eu une vente privée en juillet... Mais très privée (sourire)

Alors Gram ou NNC ?

Les deux. Le NNC et le Gram (sourire). Attention quand même : pour le NNC, je sais de quoi je parle, vous pouvez y aller mais pour le Gram, je ne suis aucunement décideur de quoi que ce soit. Je vous ai donné mon avis avec sincérité. Ensuite, chacun décide et assume.

Un autre point de l'actualité : la Chine annonce se lancer dans la création d'une crypto-monnaie. Qu'en pensez-vous ?

Avec la Chine, il faut toujours être prudent et méfiant. N'oubliez jamais que le PC chinois est toujours là et dirige le pays d'une main de fer.

Une certitude, cette monnaie sera traçable, et seulement par l'Etat chinois.

Deuxième chose : cela ressemble à un système pour passer sous les radars de Trump. Chacun connaît la guerre commerciale déclarée entre ces deux pays. Ne nous trompons pas : Trump ne lâchera rien. Il ira jusqu'au bout. Il ne peut rien lâcher aux Chinois avec une élection présidentielle qui approche, et de toute façon, son tempérament c'est de ne rien lâcher. Trump, on aime ou on n'aime pas (chacun est libre de penser), mais il ne lâche jamais rien !

On dit toujours : Si un Russe est malin, un Chinois est intelligent. Alors, imaginons une crypto chinoise, stable, intraçable, sauf pour le gouvernement chinois. Si une entreprise chinoise fait une transaction commerciale avec une entreprise américaine en utilisant cette crypto (par exemple, une transaction interdite par Trump), qui pourra prouver que la transaction a eu lieu, puisque la crypto ne sera traçable que par le gouvernement chinois ? Si le produit n'est pas physique, si c'était un logiciel utilitaire pour smartphone (par exemple, pour Huawei), que va faire Trump ? Ce projet de crypto chinoise, c'est à mes yeux, un avion furtif pour contourner les radars des sanctions commerciales américaines...
Mais ceci n'est que mon avis, et le sujet est très sensible, très très sensible... Attendons que sorte cette crypto...

Revenons à SNL. Vous nous parliez tout à l'heure de réformer le réseau social.

Je vais vous expliquer. Au départ, je voulais un système simple qui permette surtout de communiquer, par écrit et audio, un système de type Skype, mais un Skype avec un cryptage solide. Mes collaborateurs, eux, étaient plutôt pour un système de type Facebook. J'ai suivi leur avis. Je n'embauche pas des personnes pour ne pas les écouter. Et j'étais vraiment sans aucune expérience des réseaux sociaux.

Aujourd'hui, avec le recul et l'expérience, je pense que mon idée première était la meilleure. Le modèle Facebook, nous avons dû le brider, je vous ai donné quelques raisons tout à l'heure. Mais du coup, notre réseau social est moins attractif. Donc, mon projet à court terme, c'est de transformer notre réseau social en un système de type Skype, un peu plus complet, avec communication audio et écrite, faisant plus de place à la présentation publique du profil.

Attention, j'ai parlé de projet. S'il vous plaît, ne partez pas dans des anticipations. Un projet, avant de le valider, nécessite une étude complète, tant au niveau du positionnement sur le marché qu'au niveau marketing. Je pilote personnellement cette étude. Ce sera plus proche de Skype que de Telegram. En la matière, nous ne pourrions faire qu'un sous-produit de Telegram, donc c'est inutile.

Ce ne sera pas forcément de la VOIP, il existe de nouvelles technologies qui vont supplanter la VOIP. Je voudrais quelque chose qui n'existe pas encore ou très peu. Nous sommes passés du stade du projet à celui d'étude. Mais n'annoncez pas que nous allons créer un "Skype". Et si nous parvenons à trouver la "perle rare", pourquoi ne pas imaginer ensuite d'en commercialiser l'utilisation avec un système de partage de revenus pour les membres de SNL ? Le projet est plus avancé que vous ne le pensez. Et imaginez qu'ensuite, ce système soit couplé avec un cloud nouvelle génération qui permette de stocker ses cryptos et autres documents ? Un cloud de 3ème génération. Et imaginez que ce cloud intègre un logiciel qui permettra des transactions en crypto hyper anonymisées et sécurisées avec une signature anti-vol et un service de mixage pour brouiller l'adresse de destination visible dans la blockchain ? Avec, pour nos membres, un partage de revenus des commissions sur les frais de transactions. Savez-vous qu'aujourd'hui, par exemple, vous pouvez louer un PC qui se trouve dans un cloud ?

Ce que je dis là vous montre ma confiance en vous car c'est plus qu'un projet, nous en sommes au stade de l'étude. Mais celui qui s'amusera à écrire sur les réseaux sociaux ou de manière publique que nous allons créer un "Skype" qui servira de cloud et à échanger des cryptos, celui-là pourra dire adieu à SNL. Le compte sera clôturé de suite. Je veux être clair sur ce sujet.

Vous êtes informés, vous en parlez entre vous, vous pouvez même nous donner votre avis ou nous transmettre vos idées (croyez-moi, nous sommes ouverts à vos idées), mais vous ne délirez pas sur les réseaux sociaux, ni sur Internet. Sans quoi, je me sentirai vraiment trahi. Ce n'est pas ce projet qui amènera un prospect à adhérer aujourd'hui à SNL, c'est sa réalisation concrète.

Donc, patience, et pas d'extrapolation. Je vous fais confiance. Sincèrement, je ne voulais pas en parler, mais ce projet est quand même bien avancé, et je veux vous montrer que je vous fais confiance et que je peux vous faire une confidence, et intégrer le réseau SNL dans cette confidence. Mes conseillers en communication vont encore s'arracher les cheveux... mais que voulez-vous, je suis de la génération de l'ancienne communication, celle d'avant Internet. (Eclat de rire).

Peut-on avoir une idée du délai nécessaire à cette réalisation ?

Je n'en sais vraiment rien. Il peut toujours y avoir des imprévus ou des opportunités inattendues. Voyez l'affaire Telegram, tout était prêt pour que leur crypto sorte en octobre 2019. Il y avait même eu une pré-vente en juillet. Vous savez, nous vivons dans un monde où tout change très vite. L'important dans ce monde, c'est de pouvoir s'adapter à tout événement. Si vous devez avoir un atout dans la vie, c'est celui-ci. Cela suppose une capacité à réfléchir vite et à inventer. Mais une chose est certaine, je voudrais finaliser en 2020. Si nous rencontrons une infaisabilité, nous avons d'autres projets, non moins innovants.

Pour terminer, et si vous le voulez bien, passons à quelques questions de membres du réseau francophone

Allons-y, mais avant une petite question : Connaissez-vous la différence entre un membre allemand et un membre français ?

Non, dites-moi

Un Allemand, si vous lui faites gagner de l'argent, il va vous dire : "Etes-vous certain que vous aviez budgété ce gain ?"
Et un Français, il vous fait un adorable sourire, puis vous demande : "Et le mois prochain, j'aurai encore plus ?"
Allons-y pour les questions de la France !

Donc, question : Nous vous l'avons déjà demandé, mais nous souhaiterions une explication de la théorie économique de M. Nazarenko, explications simples à comprendre pour des néophytes en économie.

Une explication simple est impossible. Je peux vous résumer les grandes lignes, les grands principes, mais alors, cela donnera une réponse littéraire. Ensuite, pour démontrer, il faut entrer dans des équations avec agrégats monétaires. Un néophyte en économie ne pourra pas comprendre une théorie quelle qu'elle soit, sans entrer dans le détail. Je vais essayer de fournir une synthèse, mais ce sera obligatoirement technique.

Pourquoi une monnaie alternative ?

Parce qu'une monnaie alternative n'est pas sous le contrôle d'un Etat ou d'un algorithme préétabli. Parce qu'elle n'est influencée que par les offres et les demandes des utilisateurs. Elle n'évolue qu'en fonction de leurs décisions. Il faut redonner le droit de propriété et d'usage aux utilisateurs. J'ai développé cela dans plusieurs des questions précédentes.

Quelle différence avec une monnaie "classique" ou une crypto-monnaie ?

La crypto-monnaie est une monnaie alternative qui en plus, techniquement, possède un cryptage. Mais le fonctionnement est le même. La seule différence est d'ordre technique. Attention quand même à une chose : aujourd'hui, les cryptos sont soumises aux spéculations, alors que les alternatives ne le sont pas.

Il y a 3 catégories de monnaies alternatives :

- Les puristes, comme le NNC. Autonome, sans banque, sans Etat, sans taux d'intérêt.

- Les crypto-monnaies, qui ont les mêmes caractéristiques, mais dont chaque coin est fait avec un code (cryptage) informatique complexe et dont l'émission est régie par un algorithme préétabli qui ne s'adaptera pas au rythme d'achat et de vente des agents économiques...et qui sont maintenant sous l'influence des spéculations. Donc très instable au niveau de leur prix. La plus connue est le Bitcoin.

- Les stable coins. Avec une indexation du prix sur le cours d'une monnaie d'Etat ou d'un panier de monnaies d'Etat (Thether ou USD Coin, par exemple). Celles-ci peuvent avoir -ce n'est pas obligatoire- un cryptage et un code informatique. Une remarque importante concernant les stable coins : dans la mesure où leur prix est indexé sur une monnaie d'Etat (par exemple, le Dollar), elles sont sensibles aux taux d'intérêt. Si un gouvernement américain joue avec les taux pour faire varier le Dollar dans un sens ou dans l'autre, indirectement, il fera varier le prix de l'USD Coin ou du Thether. Ainsi, les stable coins ne sont plus tout à fait une monnaie alternative, car une monnaie alternative fonctionne sans les banques, sans l'influence ou l'autorité des Etats et sans taux d'intérêt, que celui-ci soit direct ou indirect.

Quel avenir pour une monnaie alternative comme le NNC ?

C'est une monnaie qui d'année en année s'installe dans le paysage économique. Il y a de plus en plus de membres dans SNL, de plus en plus de transactions entre membres, donc de membres qui l'utilisent. En la matière, pour répondre à cette question, on ne peut jouer à celui qui connaît l'avenir mais on peut regarder l'évolution de manière chiffrée et statistique. Au départ, il y avait une centaine de membres, nous sommes aujourd'hui proche de 60 000. Le NNC est prévu pour être la monnaie d'une communauté.

Le NNC a-t-il vocation à devenir une monnaie utilisable autrement qu'en le convertissant en BTC ou en Euros ? Où pourrons-nous utiliser nos NNC directement, ailleurs que sur le site ?

Le NNC est prévu pour être la monnaie d'une communauté extra nationale. Si vous êtes dans la communauté, vous pouvez faire des transactions commerciales ou privées avec les autres membres.

Et bien sûr, l'étape suivante, c'est de pouvoir utiliser vos NNC avec une carte bancaire. Ceci existe pour le Bitcoin, donc ceci existera pour le NNC, soyez certain de cela. Aujourd'hui, vous pouvez utiliser et dépenser vos Bitcoins avec une carte bancaire, plusieurs sociétés financières le proposent. Demain, vous utiliserez vos NNC avec une carte bancaire. Là encore, nous sommes sur un projet pour 2020.

Certains s'interrogent sur le fait que nous ne trouvions rien sur M. Nazarenko sur Internet. Il vit aux USA, il est économiste, il a inventé une monnaie, cela paraît donc quasi impossible que des journalistes ne se soient pas intéressés à son travail.

Je crois que j'ai déjà expliqué ma relation avec les médias... Mais je vais peut-être écouter mes conseillers en communication et un jour, changer d'avis... C'est une réflexion que je vous promets de mener.

Question suivante : comment est organisé SNL ?

Par zone géographique et par langues parlées. Nous avons un support aux USA, un en Europe qui réunit des personnes parlant anglais, français et espagnol. Nous recrutons actuellement des personnes parlant allemand, car l'Allemagne se développe très vite. Nous allons en ouvrir un en Asie, si ce continent confirme les promesses actuelles. L'Afrique est gérée par l'Europe pour des raisons de décalage horaire. A chaque zone géographique, son responsable, et à chaque support "national" est affecté un responsable sous les ordres du responsable de zone géographique.

Tous ceux qui sont au coeur de SNL (le NNC) sont salariés et ont une clause de confidentialité très stricte. Je dois vous dire que la fabrication de NNC, c'est un peu comme la fabrication de billets. Il faut une grande confidentialité. Les employés du service clientèle qui répondent à vos emails sont le plus souvent des salariés de sociétés extérieures. Ces sociétés ont une grande expérience de réseaux de clientèle, et sont très professionnelles. Nous leur fournissons un cahier des charges très strict concernant la cordialité et le professionnalisme nécessaires envers nos membres. Aucun d'eux n'a accès à votre wallet. Si vous demandez de l'aide au support pour un problème de NNC, alors, ils doivent renvoyer très vite l'énoncé de ce problème vers un de nos salariés habilités qui parfois renverra lui-même vers le responsable du support, et parfois ce responsable du support devra demander avis ou action au responsable géographique. Tout est une question de hiérarchisation des problèmes. Les consignes sont écrites et connues de tous. Nous ne pouvons nous permettre d'être "moyens" avec les membres qui nous confient leurs investissements. Même si la perfection n'existe pas.

J'ai bien sûr engagé dès le départ un directeur financier. Cet homme connaît tous les "secrets" du NNC. Je ne vous donnerai pas son nom. Au-delà du fait que ce serait une véritable chasse à l'homme sur les réseaux sociaux, sa fonction est trop stratégique. Demandez donc à Durov l'identité de son directeur financier pour le Gram, vous allez voir comment vous serez reçu... (rires). Promis, si Durov vous donne le nom de son directeur financier, je vous donne le nom du mien.

Je ne donne pas d'organigramme, car encore une fois, ce ne sera qu'une chasse à l'homme sur les réseaux sociaux. Nous fabriquons de la monnaie... vous rendez-vous compte de la confidentialité nécessaire ?

Ce que je peux vous dire, c'est que cet organigramme qui pilote l'entreprise, sous mon autorité, est composé de personnes que je connais depuis longtemps et qui sont en place depuis le début du NNC. Deux d'entre eux étaient même à l'université avec moi, mais dans des disciplines différentes. On m'accuse souvent d'être un parano comme l'étaient les Soviétiques (rires). Mais si vous saviez ce que l'on voit comme tentative de vol, de fraude et de manipulation... Toute entreprise émettant une monnaie aura la même prudence. Encore une fois, demandez à Durov son organigramme... S'il vous le donne, je vous donne le mien ! Demandez à votre banque le nom des personnes qui surveillent les mouvements de compte sur votre zone géographique. Si vous y parvenez, je vous donne mon organigramme. Je vais vous dire une chose : même le directeur de votre agence bancaire ne connaît pas ces noms. Nous vivons dans un monde dont le coeur est l'argent. Les guerres ne sont plus militaires, elles sont commerciales. Un coeur doit être protégé, car s'il s'arrête à cause d'un acte malveillant, vous mourrez... Et les actes malveillants sont de plus en plus fous, impensables, osés.


Beaucoup d'entre nous ne comprennent pas le modèle économique de SNL. Même si l'on sait que vous avez acheté beaucoup de NNC et qu'il y a les commissions, il y a des interrogations sur votre capacité à rémunérer vos salariés dans le temps. Les membres ont besoin d'être rassurés sur la solidité de votre entreprise.

J'avais fait un modèle d'explication de notre modèle économique. Celui-ci a-t-il été communiqué au réseau français ? (ceci est une question posée à la personne qui réalise l'interview, à savoir Pauline Lebon. Celle-ci répond par l'affirmative)

Ecoutez, je veux bien reprendre cette explication du modèle économique et essayer de l'améliorer car on peut et on doit toujours faire mieux. Entrer ici dans le détail de cette explication serait trop long. Mais je vais reprendre celle-ci. Vous la recevrez dans une communication officielle. Ceci dit, cette explication déjà communiquée apporte quand même un modèle clair. Je vais essayer de faire mieux, mais les grands principes financiers et comptables seront les mêmes. Peut-être faut-il un peu plus les détailler. Laissez-moi un peu de temps pour que j'améliore cette communication.

En matière de communication, je voudrais indiquer un petit scoop, la décision est prise à 99%...

Lorsque nous aurons émis les 63 millions de NNC, nous émettrons une 2e tranche de 63 millions. Pourquoi ? Eh bien, j'ai étudié ce qu'a fait Telegram avec sa crypto, le Gram. Ils ne seront pas très loin de 200 millions d'unités émises, probablement même un peu plus. Nous pouvons donc émettre 126 millions de NNC. Il y aura une 2e tranche, mais attention, il n'y en aura pas de 3e. Ceci est une certitude. J'ai vérifié et cela n'aura pas d'impact sur l'élasticité de la demande. Nous restons donc sur le même fonctionnement avec 126 millions d'émissions de NNC.

Avez-vous un dernier mot pour le réseau français ?

A bientôt (il le dit en français !, puis il continue en anglais) pour notre meeting et les 50 000 membres.


THE END !

Cette interview d'Igor Nazarenko a été réalisée à l'attention des membres francophones, par Pauline Lebon, responsable de zone géographique. M. Nazarenko autorise sa publication sur le blog : https://socialnewlife.blogspot.com/

****

  "Merci beaucoup à Igor Nazarenko d'avoir pris le temps de répondre à nos questions et à Pauline Lebon pour la réalisation de cette interview et sa retranscription"




Cours du NNC au 10/11/2019 :
1,998€, soit +127% depuis janvier 2019


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

SOMMAIRE